Nouvelle année, résolutions et autres petites reflexions

En France on dit qu’on a jusqu’au 31 janvier pour souhaiter une bonne année aux gens. Vaut mieux tard que jamais n’est-ce pas ?  Je vous souhaite une merveilleuse année 2020. Que cette nouvelle décennie soit celle où vos vœux les plus chers se réalisent. Je vous souhaite la santé surtout ; avec le temps je réalise que c’est primordial. Quand on a la santé, on a l’essentiel.

Je fais partie de ces gens qui ont décidé il y a bien longtemps qu’ils ne prendraient plus de nouvelles résolutions avec la nouvelle année.  Je n’en prenais plus vraiment parce que je les lâchais au bout de deux ou trois semaines.  Et à chaque fois c’était le même cycle, je prenais des résolutions, je les lâchais puis je culpabilisais et ça heurtait (plus ou moins légèrement) mon estime de moi.  Cette nouvelle année ne devait pas faire exception à la règle ; pas de résolutions. Je n’avais pris aucune résolutions… jusqu’à ce matin.

Dimanche j’étais de ce ceux qui ont appris avec horreur le décès de Kobe Bryant, de Gianna une de ses filles et des 3 membres de la famille Altobelli. Je ne vais pas m’étaler ici sur qui était Kobe ou encore ce qu’il représentait (et représente encore) pour moi.  Mais sachez quand même que l’annonce de son décès m’a (comme beaucoup d’autres finalement) complètement ébranlée.   J’étais triste et c’est spontanément, que j’ai voulu faire quelque chose, rendre hommage à cet homme à peine plus vieux que moi qui a profondément marqué ma vie, ainsi qu’à sa fille a peine plus âgée que la mienne, qui ont perdu la vie dans des circonstances vraiment tragique, me rappelant au passage que rien acquis ici-bas et que la vie n’est pas une promesse. J’ai donc posté une simple photo avec un cœur brisé.  Je n’ai pas taggué sa femme parce que je trouvais ça un peu indécent, qu’une inconnue vienne l’interpeller dans un moment aussi tragique. J’ai fait mon post, sans réfléchir et submergée par l’émotion du moment.

C’est aussi tout naturellement que j’ai échangé avec des proches, j’ai reposté et partagé quelques-uns des hommages et des informations que je recevais de tous bords. J’ai suivi les hashtags et autres mots clics ad nauseam ;   jusqu’à ce que ça me submerge et que je décide de me déconnecter des réseaux sociaux parce que tout ce flux d’informations me mettait mal à l’aise et me consumait à petit feu. J’ai donc passé le reste de ma soirée (devant les Grammys) à changer des blagues et des actualités un peu plus légères avec ma cousine.

Quand je me suis reconnectée, j’ai pu voir que la nouvelle créait encore une émotion très vive et qu’on a présent un peu plus d’informations sur les circonstances du drame et sur les (9) victimes. Rien de surprenant jusque-là quand on sait qui était Kobe, l’impact qu’il a eu dans la vie de toute une génération mais aussi les circonstances tragiques de sa mort et de tous ceux qui l’accompagnaient.  Ce qui m’a cependant dégoutée et qui m’a poussée à prendre ma seule et unique résolution de 2020, c’est d’apprendre que les médias qui ont annoncés le décès l’ont fait bien avant que les familles et les proches soient informées par les autorités compétentes.  Ces proches auraient carrément appris la nouvelle sur les réseaux sociaux.  J’ai réalisé avec horreur qu’en partageant aussi vite l’information j’ai participé sans le vouloir à répandre rapidement cette nouvelle et je m’en veux. Je réalise maintenant que je n’ai vu aucun communiqué officiel (des proches) ce qui est tout à fait normal dans la mesure où la nouvelle est encore toute fraiche.

Les personnages publics sont des êtres humains comme les autres et le traitement de leur vie privée ne devrait pas être différents de celui de Mr et Mme Tout le monde.

Les proches auraient dû avoir le temps de recevoir la nouvelle et décider de l’annoncer d’une manière qui leur convient. Je n’ose même pas imaginer à quel point ça doit être violent d’apprendre la perte d’un être cher sur les réseaux sociaux.

Je pourrais m’étaler ici sur le manque de décence des gens, analyser le caractère ignoble et inhumain de ceux qui ont vendu l’information aux médias ou encore être (faussement) scandalisée par le partage d’informations et le voyeurisme constant qui fait rage sur les réseaux mais ça ne changerait pas grand-chose et ce serait un peu (beaucoup) hypocrite de ma part. Je passe une bonne partie de mon temps sur les réseaux et j’ai moi-même participé à la diffusion de la nouvelle.

J’ai donc décidé de réfléchir sérieusement à mon rapport à cet outil merveilleux que sont les réseaux sociaux et de changer certaines choses. Je prendrais un peu plus de recul avant de partager certaines informations sur les réseaux surtout quand il s’agit d’informations qui relèvent de l’intime …

Prenez soin de vous et de vos proches!



Catégories :Une vie de Gaou

Tags:, , , , ,

Laisse petit mot pour lancer les palabres !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :