Grande…

Il y a quelques semaines, j’ai assisté à la cérémonie de remise de diplômes de Mam’zelle G. Pendant l’évènement, je n’ai pas arrêté de penser à un moment précis de ma vie avec elle. J’ai pensé à la première fois que je l’ai sentie bouger dans mon ventre. Cette première fois qui serait le début d’une longue série de premières fois pour elle et moi ; c’était il y a plus d’une décennie…
Je m’en souviens comme si c’était hier. J’étais assise à mon bureau en région parisienne, j’ai senti une légère vibration dans mon ventre, un peu comme une bulle d’air qui explose, c’était aérien et quasi impalpable comme sensation ; un peu comme si un papillon effleurait délicatement mes entrailles. Je me souviens avoir fait une pause pour sourire béatement à mon ordinateur, avant de reprendre mon travail.

Un peu plus tard dans la journée, j’appelais ma mère pour lui raconter. Je me souviens lui avoir dit que j’étais super excitée et que j’étais prête à tout faire et n’importe quoi pour que cet enfant à naitre soit le plus heureux au monde. Je lui avais dit que j’étais prête à être à mon tour la maman de quelqu’un.  Ma mère n’a pas spécialement partagé mon excitation ce jour-là et m’a juste dit de profiter de ma grossesse. Elle m’a dit le plus calmement possible : « Tu as 9 mois pour profiter de ton bebe et te bercer d’illusions. Une fois que le cordon ombilical sera coupé, tu feras de ton mieux, tu seras extraordinaire mais ce ne sera pas assez pour protéger ton enfant des vicissitudes de la vie. »

Je n’avais pas vraiment pris cette déclaration de maman au sérieux. Après tout, comment prendre au serieux une femme qui veut encadrer et accrocher n’importe quel diplôme insignifiant de sa progéniture pour l’exposer à son domicile. Je me suis dit que c’était son expérience de la maternité et que la mienne serait différente. Je considère vraiment que chaque expérience de vie est unique ; c’est ma philosophie. Mais plus le temps passe, plus je réalise qu’elle avait sacrément raison.

Je ne sais vraiment pas pourquoi, ce souvenir a été aussi présent lors de la cérémonie de remise de diplômes de Mam’zelle G.

Cette année scolaire est la dernière année de Mam’zelle G a l’école primaire. L’année où elle passe du statut d’enfant a celui de pré-ado. Cette année, c’est celle de la transition. Celle où elle passe du statut de « senior » a l’école primaire à celui de « junior » au collège le tout en l’espace de quelques mois. L’année où elle devient enfin une « grande » selon ses propres termes. Elle attendait la fin de l’année scolaire et ce passage à l’âge « adulte » avec beaucoup d’excitation.

Cette année devait être riche en évènements ; Mam’zelle G devait passer les examens du ministère, avant de terminer l’année par un voyage scolaire en Ontario, un spectacle de fin d’année et un bal des finissants. Je ne suis pas fâchée d’avoir échappé au spectacle. Elle était super excitée à l’idée de partir avec toutes ses amies en road trip. Je lui avais même acheté une jolie petite valise pour l’occasion. On ne va pas se mentir, je n’étais pas spécialement sereine à l’idée de laisser mon bébé partir avec des inconnus pendant deux jours. Mais j’étais très déçue pour elle quand on a su que le voyage était annulé.  J’avais tout prévu et tout noté sur un planning aux allures moodboard que j’avais créé pour 2020. Quelle ironie…

Même si ce passage au secondaire est source d’angoisses multiples pour la maman poule que je suis, j’aurais vraiment aimé que la dernière année au primaire de ma fille se passe autrement. J’aurais préféré (comme tout le monde j’imagine) que la pandémie n’ait pas fait son entrée tonitruante dans nos vies, mettant au passage nos certitudes sens dessus dessous. Mais ça fait partie des vicissitudes de la vie et il a fallu s’adapter.

Comme une grande majorité des enfants à Montréal, Mam’zelle G a arrêté d’aller à l’école le 13 mars. Elle a fini son année via des cours en ligne et a été évaluée sur les résultats des exercices et autres devoirs faits en classe avant le confinement. L’école et la commission scolaire ont quand même tenu à organiser une petite cérémonie pour les élèves (ils les appellent les finissants ici) qui passent au collège.  Ils ont préparé une cérémonie de remise de diplômes (on dit cérémonie de Graduation ici). J’ai même lu diplomation quelque part mais j’essaie activement d’oublier ce drame…

Mam’zelle G a reçu une invitation solennelle par email. Le jour J, elle a mis sa jolie tenue achetée pour l’occasion et nous nous sommes rendues à l’école.  Il y avait un horaire spécifique pour chacun.  Elle a été invitée à rentrer (seule) dans son école pour faire un petit parcours « souvenirs » et prendre des cadeaux.  Elle a pu dire aurevoir a ses professeurs, récupérer ses œuvres dont certaines particulièrement hideuses et rendre les livres pris à la bibliothèque. Les professeurs ont aussi créé un album avec toutes les photos prises au cours de sa scolarité et elle a reçu un diplôme d’Etudes Primaires. Elle devait se laver les mains au gel hydro alcoolique a chaque stand.
Il y avait un joli tapis rouge à la sortie de l’école, ainsi qu’un mur bigarré avec des étoiles au nom de tous les diplômés. Cet à cet endroit que se terminait le parcours « souvenirs ». Mam’zelle G a été accueillie à sa sortie, avec du gel hydro alcoolique beaucoup de prestige, sous les applaudissements suivis de félicitations des bénévoles et de sa maman moi donc qui n’était pas peu fière.
Nous avons ensuite terminé la matinée dans un parc ou elle a mangé de la crème glacée et revu ses petits camarades. Ils étaient très heureux de se retrouver après des mois de confinements. J’ai versé ma petite larme à chaque étape du processus. C’était une journée particulièrement riche en émotions. Tout a été parfaitement orchestré par les professeurs et des parents bénévoles qui ont veillés au respect des règles de distanciation sociale. Je ne les remercierai jamais assez.

A ce jour, on ne sait pas trop dans quelles conditions se fera la rentrée prochaine. En attendant, j’ai encadré le tout premier diplôme de mon petit papillon de Mam’zelle «la grande » et je l’ai accroché à mon domicile comme le veut la tradition familiale…

 

 

 

Source de l’image ici 

 



Catégories :Le coins des petits Gaous

Tags:, , , , , , , ,

1 réponse

  1. Très joli et chouette article, merci !

Laisse petit mot pour lancer les palabres !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :